MAXSENS

Lexiques partagés et construction du sens à l’Ecole

Responsables : Martine Kervran & Jacques Kerneis

L’objectif principal est d’initier une prise de conscience individuelle et collective des enjeux de la prise en compte de la pluralité langagière. Il s’agit de trouver des dispositifs pour favoriser la construction du sens des mots, enrichir le lexique et prendre en compte l’hétérogénéité des répertoires langagiers tant dans leurs variations sociales que culturelles.
La question de la pluralité langagière, de ses enjeux et de sa valorisation en classe sont
essentielles pour une prise de conscience individuelle et collective de l’importance de
l’enrichissement de la « communauté discursive » en classe et du développement des capacités de tous à s’insérer dans des fonctionnements sociolinguistiques collectifs (Bernié, 2002).
Le travail intègre également une attention particulière aux changements apportés par le numérique à l’école et dans la société. Les supports numériques et les médias (livres, journaux, films, chansons…) constituent donc aussi un axe important du déploiement du projet.
La recherche est menée au sein du Réseau d’éucation prioritaire (REP) de Quimper-Kermoysan

Problématique, hypothèses, démarches

La communauté éducative du réseau d’éducation prioritaire de Quimper-Kermoysan est confrontée aux problèmes liés au « sens des mots », dans un contexte marqué par la diversité des pratiques langagières des élèves. Le questionnement du groupe de recherche s’inscrit dans la continuité des actions et des formations déjà menées dans les réseaux de réussite scolaire en direction d’une meilleure prise en compte de l’hétérogénéité dans le domaine langagier. Il a donc été proposé aux enseignants de poursuivre la réflexion engagée en l’intégrant dans le cadre d’une ingénierie coopérative au sens que lui donne Sensevy (2011 : 678) c’est-à-dire d’une enquête à la fois “réellement collective ” et “réellement distribuée”.
Le questionnement associe étroitement questions de recherche (identifier et mettre en débat les représentations et pratiques dans le domaine de la pluralité et de la variation langagières?), questions professionnelles (comment constituer des lexiques et genres discursifs partagés au sein de la classe?) et questions de formation (comment concevoir et mettre en oeuvre des situations d’apprentissages favorisant la mise en partage des mots et des discours au sein de la classe?). La recherche cherche à articuler deux problématiques : celle de la maîtrise du langage et celle de la réussite scolaire en prenant en compte le contexte plurilingue et multiculturel du RRS.
La question élaborée collectivement a été formulée ainsi : Quelles situations d’apprentissage mettre en oeuvre pour faciliter l’acquisition de vocabulaire chez les élèves dans un contexte de diversité langagière et d’interculturalité ?

Diffusion et valorisation

La diffusion auprès des étudiants en formation initiale et en formation continue est assurée par des interventions dans les masters Métiers de l’enseignement et de la formation (MEEF) de l’ESPE de Bretagne et dans des masters recherches / professionnels des deux universités concernées (UBO et Rennes 2). Les enseignants chercheurs impliqués assurent déjà le suivi de travaux de recherche (mémoires de master 2, thèses) sur des sujets relatifs à la prise en compte de la diversité langagière. D’autres projets de travaux de recherche sont prévus. La diffusion auprès des enseignants est assurée par des interventions (animations pédagogiques, stages de formation continue, stages de Formation d’initiative locale (FIL) interdegrés, parcours collaboratif via formations hybrides) dans le cadre du Plan Académique de Formation.

Principaux résultats obtenus depuis le commencement du GERPREF

  • Formation des enseignants du REP et recueil de leurs représentations et pratiques
  • Élaboration du cadre conceptuel et méthodologique
  • Élaboration du projet 2014-2015 : suivi de deux classes expérimentales (un CM2; une 6ème)

Principales références bibliographiques en lien avec le projet

Auger, N. (2005). Comparons nos langues, une démarche d’apprentissage du français auprès des enfants nouvellement, Editions CNDP, collection Ressources Formation Multimédia, fabrication : CRDP Languedoc-Roussillon, CDDP du Gard, DVD et guide pédagogique, 15 pages.

Bernié, J. P. (2002). L’approche des pratiques langagières scolaires à travers la notion de « communauté discursive » : un apport à la didactique comparée ? , Revue Française de Pédagogie, 141, 77-88.

Blanchet, Ph. (2012). Linguistique de terrain, méthode et théorie. Une approche ethno-sociolinguistique de la complexité, édition revue et complétée, Presses Universitaires de Rennes.

Blanchet, Ph., Kebbas, M. et Kara-Abbes A. Y. (éds), (2010). Influences et les enjeux des contextes plurilingues sur les textes et les discours, Limoges, Lambert-Lucas.

Blanchet, Ph. et Chardenet, P. (Dir.) (2011). Guide pour la recherche en didactique des langues et des cultures. Approches contextualisées. Agence Universitaire de la Francophonie / Editions des Archives Contemporaines.

Blanchet, Ph. et Martinez, P. (Dir.) (2010). Pratiques innovantes du plurilinguisme, émergence et prise en compte en situations francophones, Paris, éditions des Archives Contemporaines & AUF.

Clerc, S. (2008). Des représentations des langues familiales a leur prise en compte dans le système scolaire. In Daunay, B., Delcambre, I. et Reuter, Y. (coord.) De l’enseignement du français à l’école primaire, Repères n°38, Lyon, Éd. INRP.

Cordier, A. (2011). Les collégiens et la recherche d’information sur Internet : entre imaginaires, pratiques et prescriptions. Documentaliste-Sciences de l’information, 48 (1), 62-69.

Coste, D. Moore, D. et Zarate, G. (1997) Compétence plurilingue et pluriculturelle, Strasbourg, Ed. du Conseil de l’Europe.

Feussi, V., Eyquem-Lebon, M., Moussirou-Mouyama, A. et Blanchet, Ph. (Dir.) (2010) Hétérogénéité sociolinguistique et didactique du français. Contextes francophones plurilingues, Cahiers de Linguistique n°35/2, 2009 [2010].

Gueudet, G., & Trouche, L. (2009). Conception et usages de ressources pour et par les professeurs : Développement associatif et développement professionnel. Dossiers de l’ingénierie éducative, 65, 78-82.

Kerneis, J. (2012). La désorientation des élèves et du professeur dans la construction d’une forme scolaire : l’éducation aux médias. In B. Gruson, D. Forest et M. Loquet (Dir.). Jeux de savoir. (pp 173-196). Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

Kervran, M. (2012). Vers une didactique inclusive des langues à l’école primaire. In C.
Balsiger, D., Bétrix-Kölher, J.F. De Pietro et C. Perregaux (eds) Eveil aux langues et approches plurielles : de la formation des enseignants aux pratiques de classe (pp. 31-39), Paris, L’Harmattan.

Kervran, M. (coord)( 2012/2013) Les langues du monde au quotidien – 3 volumes : cycle1, cycle 2, cycle 3. Scéren-CRDP de Bretagne.

Leutenegger, F. et Saada-Robert, M. (2002). Expliquer et comprendre en Sciences de l’Éducation. Paris, Bruxelles : De Boeck.

Nussbaum, L. (2008) Construire le plurilinguisme à l’école : de la recherche à l’intervention et de l’intervention à la recherche In Candelier, M. ; Ioannitou, G. ; Omer, D. et Vasseur, M-T. (dir.). Conscience du plurilinguisme : pratiques, représentations et interventions, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 125-145.

Patte, Y. (2010). Construire son identité dans un environnement médiatique. Recherches en communication, 33, 69-83.

Sensevy, G et Mercier, A [eds.] (2007). Agir Ensemble. L’action didactique conjointe du professeur et des élèves dans la classe. Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

Sensevy, G. (2011) Le sens du savoir, Bruxelles, De Boeck.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *